journal des communistes de la Croix-Rousse depuis 1983
AVRIL 2016
Privilégier la négociation d’entreprise ? Le mythe des accords « gagnant/gagnant »
par Baptiste

"Le développement de la négociation collective d’entreprise contribue ainsi à creuser les inégalités entre salariés, entre ceux qui disposent dans leur établissement de représentants capables (par leur expérience et par leur ancrage militant) de défendre au mieux leurs intérêts, et ceux dont les représentants syndicaux sont au contraire beaucoup plus en difficulté pour établir un rapport de force favorable à la prise en compte de leurs revendications. Sans parler de la masse des petites entreprises dépourvues de présence syndicale. Le passage aux 35h en constitue un exemple particulièrement éclairant au moment où leur légitimité est aujourd’hui remise en cause. Pour certains salariés, la négociation sur la réduction de leur temps de travail a abouti à des progrès sociaux substantiels, matérialisés notamment par les RTT. Pour d’autres, en revanche, le passage aux 35h a d’abord été synonyme d’intensification du temps de travail et de dégradation de leurs conditions de travail."